CTO / Directeur Technique

Le Directeur technique ou CTO (Chief Technical Officer) est en charge de l'innovation et de l'activité technique. C'est l'un des métiers clés des entreprises du digital. Le CTO examine les besoins, à court et à long terme, de son entreprise pour établir sa stratégie de développement technique. Il est moteur de la politique d'innovation de son entreprise. Les grandes entreprises bénéficiant de budgets importants découpent le poste de Directeur technique en deux : Le CTO a alors un rôle de planification stratégique, tandis que le CIO a un rôle axé sur la technologie.)

RÔLE

Le rôle du directeur technique est d'étudier l'ensemble des possibilités d'évolution technique de l'entreprise à laquelle il appartient. Le CTO est le poste de direction technologique le plus élevé au sein d'une entreprise. Il dirige le département de technologie ou d'ingénierie, et élabore des politiques et des procédures pour améliorer les produits et services développés au sein de son entreprise. Le CTO peut également être amené à mettre en place des stratégies pour augmenter les revenus notamment via une analyse du retour sur investissement. Son objectif principal est de dynamiser l'activité en faisant des propositions accès sur l'innovation technologique. En d'autres termes, il booste la compétitivité de son entreprise grâce à sa maîtrise des nouvelles technologies. Sa maîtrise de l’environnement IT doit être complète et doit ainsi effectuer des veilles très approfondies sur le sujet. Il collabore étroitement avec le service de direction opérationnelle afin de coordonner les projets en cours. Mais aussi avec la direction marketing et la Direction Data afin d’appréhender l'évolution des besoins des clients. De plus, le directeur technique réalise des audits dans lesquels il identifie les risques et les opportunités technologiques. Cela lui permet de mettre en évidence les technologies dépassées ainsi que les leviers techniques pivots. L'audit fait l'objet d'un rapport détaillé qu'il transmet à la direction générale. Une autre de ses prérogatives est le management et l'encadrement. Il s'agit donc de la gestion d'une équipe et des prestataires en charge de l'évolution technologique de l’entreprise ou des projets qui lui sont confiés. Il prend lui-même les décisions sur les sujets essentiels. Le CTO s'implique notamment en recherche et développement (R&D). De plus, il gère les dépôts de brevet et encadre juridiquement l’implantation des nouveaux processus. Le directeur technique définit une stratégie de l'innovation et participe aux décisions des comités de direction. Il joue également un rôle commercial auprès des clients actuels et des prospects. Le directeur technique représente l'expertise technique de son entreprise. Il établit alors et mène une démarche qualité. Enfin, il est responsable des budgets techniques des projets qu'ils valident et supervisent. Toutes les actions du directeur technique font l'objet d'un reporting précis destiné à sa hiérarchie.)

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Spécialiste de l'usage des nouvelles technologies, le CTO gère l'équipe technique. Il est donc en lien constant avec les développeurs, les chefs de projets et les architectes notamment. C'est à lui que revient la définition de la stratégie de l'entreprise sur les projets digitaux. Il est la figure responsable du pilotage, de la coordination des prestataires techniques, des actions de management, mais aussi de la conception et de l'évolution des projets web et des interfaces. Le CTO est également transparent sur ses nombreuses actions en faisant un rapport hebdomadaire. Le directeur technique est rattaché hiérarchiquement à la direction générale de l'entreprise. Il assure l'avantage concurrentiel de l'entreprise pour laquelle il travaille.)

PROFIL RECHERCHÉ

Vous l'aurez compris, le directeur technique a forcément le goût des challenges. C'est en effet un expert en gestion de projets transversaux. Il est également expert de l'utilisation des nouvelles technologies. Charismatique, c'est aussi un véritable meneur doté de qualités organisationnelles élevées. De plus, il aime s'impliquer dans la recherche et le développement informatique. Le CTO est très rigoureux de nature. En effet, il a des compétences dans les domaines juridiques, notamment en droit du commerce électronique. Ces connaissances s'étendent dans les domaines technologiques, techniques et en gestion. Il est en effet plus qu'à l'aise en management du risque et de ses équipes, il est également capable de les former. De plus, il fait preuve de connaissances pointues des NTIC. Ses qualités d'écoute et d'empathie font de lui un bon communicant et un leader naturel. Ainsi, il fait aussi preuve d'un bon esprit d'équipe et d'une grande aisance relationnelle. Le directeur technique a une maîtrise complète des méthodologies agile, scrum et lean. Il sait faire preuve de force de conviction et de proposition pour conseiller et orienter les choix techniques. Diplomate et pédagogue, il a des qualités qui lui permettent d'imposer ses choix sans créer de conflits. Réactif, il est capable de prendre des décisions rapidement sur des questions qui engagent l'entreprise elle-même. Il doit pouvoir parler un anglais technique courant. Enfin, le CTO est capable dans un même temps de canaliser et stimuler la créativité des équipes en charge de différents projets. De nature calme, il sait gérer le stress que ce poste impose.)

FORMATION

Prétendre au poste de CTO signifie très souvent d’être formé en école d'ingénieur et être titulaire d'un diplôme de niveau Bac +5. Le directeur technique doit faire preuve de connaissances appliquées dans la direction de projets informatiques. Qu'il s'agisse d'un master universitaire ou d'un diplôme d'école d'ingénieur, ce niveau d'étude est souvent requis. Les cursus préconisés sont les formations en informatique, en télécoms ou généraliste pour les écoles d'ingénieurs par exemple. Il est bien entendu très difficile d'accéder à ce poste en sortie d’études, sauf dans le cas d’un projet entrepreneurial auquel il prendrait part depuis son commencement. Dans la plupart des cas, il faudra un minimum indispensable d'expérience allant de cinq à dix ans sur des poste de management de projet. La promotion interne est également fréquente pour ce genre de poste car une solide connaissance de l’entreprise est un atout indéniable. Les profils qui sont susceptibles de correspondre au poste de directeur technique en terme d'évolution de carrière sont peu nombreux. Il peut s'agir d'un directeur des études, d'un directeur de projets ou d'un consultant technique.)

OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE

L'évolution de ce poste peut se faire vers plusieurs métiers avec de plus hautes et plus nombreuses responsabilités. Il peut prétendre évoluer en tant que directeur des services (ou des systèmes) d'information (DSI) ou vers les métiers de directeur général ou de directeur de produit par exemple. Le directeur technique peut aussi envisager d'évoluer en tant que directeur développement produit ou bien en tant que directeur marketing produit. Ces postes engagent, une fois encore, énormément de responsabilité.)

SALAIRE

Le salaire du CTO varie en fonction de la taille de l'entreprise et de l'implication des nouvelles technologies dans ses process de développement. En effet, plus les technologies seront importantes, plus le salaire le sera. Un directeur technique débutant peut prétendre à un salaire moyen de 60 000 € brut annuel. Les directeurs techniques confirmés ou experts pourront espérer voir ce salaire doubler ou tripler, selon les entreprises et leurs engagements technologiques. Les compétences du directeur techniques sont également regardées de près avant de définir le montant de son salaire.)

Tu cherches un job tech ?

Envie de changement ? Inscris-toi et notre équipe s’occupe de te trouver le job IT idéal !
Explorer